Mieux vivre avec son cancer grâce à l’activité physique

Que ce soit pendant, après un traitement ou à un stade de rémission, il est prouvé qu’une activité physique adaptée permet d’améliorer le confort de vie des personnes atteintes d’un cancer. Ses bienfaits sont multiples : elle permet de garder une bonne forme physique, réduit la fatigue et diminue les effets secondaires liés aux traitements.

De nombreuses activités en Pays de la Loire permettent d’allier en douceur l’exercice physique à votre état de santé et à vos envies : parlez-en à votre médecin ou à votre cancérologue. Il vous dirigera vers la plateforme On y va ! ou vous orientera directement vers une activité physique qui correspond à votre état de santé et à vos envies.

Activités physiques et cancer : des bienfaits avérés, avant, pendant, après

Le rôle préventif de l’activité physique est prouvé, au même titre qu’une alimentation équilibrée. En réduisant le risque d’obésité notamment, elle réduit l’une des principales causes favorisant le développement de cancers du sein, du côlon ou de l’endomètre. Pendant ou après des traitements de type chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie ou encore une chirurgie, elle permet de réduire les douleurs et d’améliorer le confort de vie. 

Plus concrètement, la pratique d’une activité physique pendant un traitement va permettre de maintenir une bonne condition physique, mais aussi de réduire la fatigue et de préparer un rétablissement plus rapide. On note également des effets très positifs sur le mental, l’activité physique étant une excellente alliée pour réduire le stress et l’anxiété. Chez certains patients, elle peut également permettre d’éviter des périodes dépressives. Pratiquée régulièrement de manière adéquate, elle favorise les chances de rémission et joue son rôle préventif en diminuant les risques de rechute.

Selon l’étude de l’Inserm de 2019 Si l’activité physique n’a pas montré à ce jour de bénéfice réel dans la prévention du risque d’apparition de lymphœdème chez les patientes atteintes de cancer du sein, les études montrent de façon convergente l’absence d’une aggravation de risque de lymphœdème, et rapportent une amélioration de l’amplitude des mouvements de l’épaule après chirurgie avec curage ganglionnaire. »

Quelles activités pratiquer pendant ou après un cancer ?

Chaque patient, chaque situation est unique. S’il existe des activités physiques plus recommandées que d’autres pour une personne ayant un cancer, il est indispensable de consulter son médecin afin d’effectuer un bilan médical et d’être dirigé vers l’activité et l’encadrant les plus adaptés. Il pourra également réaliser un programme adapté à l’état de santé et de fatigue de son patient.

Un suivi de proximité par un professionnel de santé

Pendant un traitement de type chimiothérapie ou encore après une opération, il vous sera probablement recommandé d’être suivie par un professionnel de santé.

Ce suivi est idéal pour reprendre une activité physique modérée et adaptée, en intégrant des exercices sollicitant le corps dans sa globalité.

Le tai-chi, le yoga, le pilates… pour reprendre en douceur
activites-seniors_769325845

Pour se réapproprier son corps, travailler ses postures avec des exercices qui s’adaptent facilement à chaque personne, le tai-chi, le yoga ou encore le pilates sont peuvent aider

D’après l’étude de l’Inserm de 2019, le tai-chi, le yoga ou encore le pilate semblent apporter un effet bénéfique sur la qualité de vie des patients souffrant d’affections de longue durée.

Sans aller sur des efforts très physiques en termes de cardio, ces activités physiques permettent de tonifier les muscles et de s’assouplir. Elles jouent également un rôle important sur le psychique, en réduisant l’anxiété et en améliorant le sommeil. La marche à pied, pratiquée seul ou en groupe, est également une bonne idée d’activité pour se remettre doucement en mouvement.

Les activités dans l’eau : des articulations préservées, des bénéfices multipliés
guide-rentree-sportive-liste_1012270567

L’eau possède des vertues non négligeables pour les personnes en convalescence d’une maladie de longue durée : elle permet de décontracter les muscles, de se tonifier sans forcer sur les articulations, et donc en évitant les douleurs. Elle développe également les capacités pulmonaires et active la circulation lymphatique.

L’aquagym, la nage et la marche dans l’eau, sont des activités recommandées après un cancer du sein. Elles permettent le renforcement des bras, d’améliorer l’amplitude des épaules et de développer la capacité pulmonaire.

Activités nautiques, aviron et sports de rame : effort et esprit d’équipe !
activte-physique-adaptee_441303862

Les bénéfices du canoë et des autres sports de rame sont prouvés pour les femmes ayant ou en convalescence d’un cancer du sein. Ces sports, qui mêlent cardio et musculation, multiplient les atouts.

En faisant travailler notamment le haut du corps et les bras, ils permettent de muscler et de se réapproprier son corps. 

Les Pink Dragon Ladies proposent aux femmes ayant eu un cancer du sein de reprendre ensemble une activité physique grâce au dragon boat, un sport de pagaie originaire de Chine. Cette association est présente sur tout le territoire, et notamment dans les Pays de la Loire (Nantes, Saint-Nazaire, Angers, Saumur, le Mans).

Rédaction : Coline CORBES