Témoignage du cadre technique d’Etat « Escrime » des Pays de la Loire

Missionné auprès du comité régional d’escrime (échelon régional de la fédération française d’escrime), le cadre technique d’Etat « escrime » des Pays de la Loire a déployé le programme « Solution R.I.P.O.S.T.E » et propose des créneaux dédiés pour les patientes touchées par un cancer du sein.

Les effets bénéfiques d’une pratique adaptée du sabre (une des armes de l’escrime) lors du traitement d’un cancer du sein sont multiples :

Sur le plan physique

  • La garde, position d’ouverture, remet en bonne position une épaule en repli après la chirurgie et améliore la posture toujours modifiée.
  • Les patientes pratiquent du côté opéré afin d’avoir un maximum d’effets bénéfiques et débutent l’activité avec des séances de renforcement musculaire mettant en jeu tous les muscles du corps, selon les recommandations de l’Institut National du Cancer (INCA)
  • L’amplitude du geste réflexe, éduqué par le maître d’armes, poussant les parades hautes de plus en plus loin et de plus en plus haut, en parade de quinte haute, mobilise une épaule « enraidie » par les cicatrices et les adhérences.
  • La coordination nécessaire entre les membres inférieurs et supérieurs dans la marche et la fente restitue la conscience du buste.
  • L’acquisition de la gestuelle propre à l’escrime, avec les gammes de parades et ripostes, participe à la lutte contre les troubles de concentration et de mémorisation contemporains des traitements chimiothérapiques.

Sur le plan psychologique

  • La tenue d’escrime, blanche, élégante, avec un bustier rigide en-dessous, identique pour toutes et couvrant tout le corps, ménage la pudeur des femmes.
  • La venue dans une salle d’armes lutte contre la solitude et la désocialisation contemporaines des traitements complémentaires : pas de discussion sur le cancer et ses effets secondaires, juste une activité où les femmes se comprennent sans se parler, où les plus anciennes « tirent » les nouvelles vers le haut. De réelles amitiés naissent de cette appartenance à un groupe tourné vers la pratique d’un sport particulier (parfois un rêve d’adolescente !) avec un seul but, l’entrainement.
  • L’élégance de l’escrime revalorise une image de soi perturbée et permet la découverte d’une activité ludique associée à un niveau de dépense énergétique conséquent.
  • La spécificité de ce sport de combat permet d’évacuer le sentiment de révolte, légitime dans les premiers temps de cette maladie et souvent exprimé verbalement. Le sabre est le vecteur de cette colère, la cible le Maître d’armes.
  • La cible précise que représente l’adversaire, touché après une attaque ou une riposte, motive l’envie de se battre et de gagner. Cet adversaire, le Maître d’armes, provoque la riposte, la force et l’intensité de cette riposte, sans que jamais la patiente soit elle-même touchée.
«Solution R.I.P.O.S.T.E. » c’est quoi ?

C’est un programme d’escrime adapté développé par des médecins chercheurs et oncologues des hôpitaux de Toulouse avec le médecin de la Fédération Française d’Escrime sur la base d’effets bénéfiques observés lors d’une pratique adaptée du sabre.

L’adaptation d’un sport est, une question de choix. Pour l’escrime, c’est  :

  • Le choix de l’arme : le sabre pour ses parades hautes, sa légèreté et sa facilité d’apprentissage
  • Le choix du déroulé des leçons : leçons individuelles courtes selon les possibilités de chacune associées à des exercices collectifs de renforcement musculaire en pur respect des recommandations des sociétés savantes
  • Le choix des gestes : en privilégiant les parades hautes, progressivement plus amples au fil des leçons jusqu’à atteindre la perfection du geste de parade de quinte haute
  • Le choix du combat sans touches pour éviter tout traumatisme jusqu’à l’aval du médecin référent de la patiente
  • Le choix de la prise en charge financière

Le maitre d’armes qui assure les cours «Solution R.I.P.O.S.T.E. » est obligatoirement spécifiquement formé :

Il doit avoir suivi la formation initiale «Solution R.I.P.O.S.T.E. » et s’engage à suivre une formation continue tous les deux ans

Il s’engage à respecter les recommandations données par «Solution R.I.P.O.S.T.E. », recommandations qui s’appuient toujours sur des études scientifiques et des conférences de consensus des sociétés savantes, tenues à jour par le comité scientifique de « Solution R.I.P.O.S.T.E »

En savoir plus et voir des témoignages de patientes sur le programme «Solution R.I.P.O.S.T.E. »
Un contact unique en Pays de la Loire pour vous renseigner : cts@escrime-pdl.org ou 06 70 15 95 07